La personne de confiance

Vous venez d’apprendre, par votre médecin traitant ou votre spécialiste, que vous êtes porteur d’une pathologie cancéreuse  (ou susceptible de l’être). Quel parcours de soin peut vous être proposé ?

L’annonce d’un cancer engendre souvent une atteinte psychologique, sociale. L’impact professionnel, familial, financier est à prendre en compte autant que la fatigue et, parfois, la perte d’autonomie liées à la maladie et aux traitements.

Afin de vous aider à être acteur de votre prise en charge et à voir plus clair dans le déroulé de votre suivi, un dispositif autour de l’annonce du cancer et du parcours de soin existe. Il est visualisé ci après.

Tout au long de votre prise en charge, n’hésitez pas à faire part de vos questions, craintes, souhaits, besoins ; une équipe pluri professionnelle vous entoure, que ce soit avant, durant la phase active des traitements et à la fin de ceux-ci, en établissement de santé, au sein des réseaux territoriaux, en libéral auprès de votre médecin traitant, infirmiers, kiné, pharmacien, psychologue, assistante sociale…

La fin des traitements, qui constitue une bonne nouvelle en soi, peut déboucher sur une étape difficile à surmonter ; vous avez été entouré, rythmé par des séjours ou des séances de traitements réguliers, quand, enfin, tout s’arrête. Préparer « l’après cancer » est nécessaire, tant sur le plan professionnel, personnel que social… Un soutien psychologique, social peut être bénéfique. Des conseils nutritionnels peuvent également vous aider à retrouver du poids et de l’appétit.
Parfois, quelques séquelles des traitements peuvent être la source de handicaps provisoires, tels que douleur, fatigue, diarrhée, œdème… pouvant perturber votre quotidien. Là aussi, n’hésitez pas à en parler à vos médecin traitant et spécialistes ; les Réseaux de Cancérologie peuvent aussi vous informer, conseille, orienter, soutenir dans ces moments de transition.

Les Réunions de Concertation Pluridisciplinaire

(RCP – Mesure 31 du Plan Cancer 2003-2007) sont des séances de travail et d’échange, au cours desquelles les médecins présentent les dossiers des patients (en dehors de leur présence). Après discussion, ils proposent, pour chaque patient, une stratégie de traitement répondant à des critères précis :

  • La présentation du dossier devant un nombre minimum de 3 médecins de spécialités différentes (indispensables pour prendre la décision qui sera proposée au patient). Ce nombre varie selon les spécialités.
  • L’élaboration d’une proposition de prise en charge répondant à des règles de bonne pratique définies par les médecins membres d’Oncobretagne.
  • Une proposition de traitement écrite remise au patient (Programme Personnalisé de Soins) lors de la consultation d’annonce médicale.

Les RCP sont organisées par spécialité médicale :

  • Urologie (prostate, rein, vessie, testicule…)
  • Pneumologie (poumons, bronches, plèvres…)
  • Gynécologie (sein, ovaires, col et corps de l’utérus…)
  • ORL (lèvres, bouche, pharynx, larynx…)
  • Gastro-entérologie (œsophage, estomac, pancréas, colon, rectum, intestin…)
  • Neurologie
  • Soins de support/soins palliatifs
  • Dermatologie

Les médecins généralistes peuvent participer aux réunions de concertation lors de la présentation des dossiers de leurs patients.

La consultation d’annonce paramédicale

Suite à la consultation avec le médecin spécialiste, l’infirmier ou le manipulateur en électro radiothérapie vous proposeront une seconde rencontre afin de vous réexpliquer les traitements, leurs effets attendus et secondaires, les termes incompris. Ils seront à votre écoute et vous donneront quelques conseils (perruque, hygiène de vie…). Ils pourront vous présenter le lieu où se dérouleront vos soins. Ils (ré) évalueront également avec vous les besoins en soins dits « de support » : aide sociale, conseils nutritionnels, soutien psychologique…

Si vous bénéficiez d’un traitement par voie intraveineuse (perfusion), la pose d’un cathéter central ou d’un site implantable peut vous être proposé, en fonction de votre capital veineux et/ou du protocole de chimiothérapie. Enfin, ces professionnels vous remettront un classeur de liaison ou une pochette, dans lequel plusieurs informations importantes sont intégrées. Vous pourrez le présenter à tout professionnel du domicile ou hospitalier qui interviendra dans votre accompagnement.

La consultation d'annonce

La consultation d’annonce du traitement : le médecin spécialiste (oncologue, radiothérapeute, chirurgien), suite à l’avis de la RCP, vous proposera et/ou un traitement médicamenteux, chirurgical, une radiothérapie, des examens complémentaires, une surveillance.

Lors de cette consultation, le médecin peut être accompagné d’un infirmier ou d’un manipulateur
en électro radiothérapie. Afin de mieux comprendre le déroulé de votre prise en charge, un Plan Personnalisé de Santé (PPS) vous est expliqué et remis.

Le Plan Personnalisé de Santé

Le Plan Personnalisé de Santé, véritable feuille de route de votre parcours thérapeutique prévisionnel comprend, s’il est rempli de manière exhaustive, le diagnostic posé, les indications thérapeutiques, le ou les lieux de prise en charge, le médecin responsable de chacun des actes, la chronologie de ceux-ci, le calendrier prévisionnel des séances et des examens, les effets secondaires des traitements proposés…

Ce PPS, si vous l’acceptez, est transmis à votre médecin traitant.

Post-traitement

Parfois, quelques séquelles des traitements peuvent être la source de handicaps provisoires, tels que la douleur, la fatigue, la diarrhée, l’oedème… pouvant perturber votre quotidien. Là aussi, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant et spécialiste ; les réseaux de cancérologie peuvent aussi vous informer, vous conseiller, vous orienter, ou vous soutenir dans ces moments de transition.